@import((rwml-menu))
@import((rwml-menu))
Stacks Image 2546
Stacks Image 477



Jean-François Larrieu

Jean-François Larrieu

EN

FR

My Image
ACTUALITÉS
NEWS

Jean-François Larrieu à la Biennale Internationale d’Art de Pékin

Jean-François Larrieu est l’invité de la 8ème Biennale Internationale d’Art de Pékin. Son “Arbre de Vie” de près de 2 mètres de haut est actuellement exposé au Musée national de Chine à Pékin. 

Jean-François Larrieu is invited by the 8th Beijing International Biennale Exhibition. His “Tree of Life” is currently exhibited at the National Museum of China in Beijing. 

Présent dans de nombreuses histoires et légendes, l’arbre de vie est un symbole intemporel. La religion, la philosophie, l’histoire, l’ésotérisme et de nombreuses cultures y font référence. Il renvoie à la connexion au monde, à l’attachement et à la famille, ainsi qu’à l’idée de renaissance. 

L’arbre de vie est un élément central du travail de Jean-François Larrieu. Pour l’artiste, il s’agit de l’origine ancestrale commune à tous les êtres vivants. C’est un symbole de puissance et de longévité. Dans ses arbres de vie, Larrieu rassemble l’humanité et la nature, à partir de toutes les particules du cosmos. Les arbres de Larrieu nous rattachent à ce que nous sommes. De par l’énergie qu’ils dégagent et leur complexité, ils sont la représentation absolue de la nature. Cette nature aujourd’hui en danger qu’il est de notre devoir de préserver. 

The tree of life is a timeless symbol in many legends and stories. We can find references of the tree of life in religion, philosophy, history, esotericism and several cultures. It refers to our connexion to the world, our link to our families, as well as the idea of rebirth. 

The tree of life is a central topic in Jean-François Larrieu’s artwork. For the artist it corresponds to the source shared by all human beings. It is a symbol of power and longevity. In his trees of life, Larrieu wants to reunite Humanity and Nature by gathering the particles of cosmos. Larrieu’s trees of life connect us to our roots. From their energy and complexity, they are the absolute representation of nature. The same nature that is today threatened and that we must protect. 

L’Arbre de Vie de Jean-François Larrieu, actuellement exposé à Pékin, résonne avec le thème de cette Biennale 2019 qui promeut “un monde coloré et un avenir commun”. 

Larrieu’s Tree of Life, currently exhibited in Beijing, perfectly matches the theme of the Biennale 2019 edition: A Colourful World and a Shared Future. 

Une peinture universelle et compréhensible par tous

“Ma peinture est universelle car elle se rapproche de l’art primitif et repose sur un langage qui ne nécessite pas de grille de lecture” affirme Jean-François Larrieu. 

“My painting is universal because it is close to primitive art. No code or clue is necessary to understand it” states Jean-François Larrieu. 

L’art “primitif” ou art “premier” désigne les objets d’art des sociétés traditionnelles et des cultures reposant sur la tradition orale. Bien que controversé car associé au colonialisme, ce terme désigne par extension l’art traditionnel des cultures non-occidentales : l’art africain traditionnel, l’art d’Océanie traditionnel, les arts asiatiques, les arts précolombiens…

Primitive art, or ethnographic art, refers to art objects in traditional societies based on oral transmission. Although it is controversial because of its links to colonialism, the term refers more broadly to traditional art of non-occidental cultures: traditional African art, traditional Oceanian art, Asian arts, pre-Columbian arts… 

Contrairement à d’autres formes artistiques plus conceptuelles, les œuvres d’art primitif - ou utilisant le même langage artistique - sont compréhensibles par tous car elles ne font pas appel à un code sociétal ou culturel. Pour Jean-François Larrieu, c’est parce qu’elles sont constituées des éléments qui construisent la vie qu’elles touchent au plus profond de l’être. Qu’il soit originaire d’Océanie ou d’Afrique, l’art primitif repose en effet toujours sur des formes géométriques simplifiées et des éléments qui survivent aux cultures du moment. C’est ce qui le rend intemporel et lui permet de rester intelligible par tous. 
Prenons l’exemple de Pablo Picasso et de son célèbre tableau “Les Demoiselles d’Avignon”. Pourquoi cette œuvre parle-t-elle tant à tous ? Tout simplement parce que Picasso a absorbé le langage primitif. Les formes sont simplifiées et il n’est plus question de rester strictement fidèle à la réalité des sujets et des perspectives. 

Unlike more conceptual artistic forms, primitive artworks - or artworks using the primitive language - can be easily understood as they do not require any frame of reference, may it be societal or cultural. According to Jean-François Larrieu, primitive art touches the soul because it is made of elements that are composing Life. May it be from Oceania or Africa, it always relies on simplified geometric forms that cross the ages. This is why it is timeless and easy to understand.
Let’s take an example: the artwork “Les Demoiselles d’Avignon” by Pablo Picasso. Why does this painting move so many people? Just because Picasso assimilated the primitive language. Forms are simplified and there is no desire to represent reality and perspectives. 

Dans son travail pictural, Larrieu combine des éléments géométriques abstraits les uns aux autres, pour donner vie à la représentation figurative d’un sujet (souvent en lien avec la nature, la faune et la flore - comme c’est le cas dans son œuvre “Les Méduses” ci-dessus). Son œuvre repose sur des codes qui s’appuient, selon les propos de l’artiste, “sur le côté animal de l’être humain”. Il cherche ainsi à créer en suivant son instinct. Larrieu explique que c’est également de cette écoute de la nature qu’est née la dimension écologique de son travail, et la prise de conscience qu’il souhaite générer dans ses toiles. 

In his pictorial work, Larrieu combines abstract and geometric elements to each others and gives life to a figurative representation of one particular subject (usually linked to nature, fauna or flora - as it is the case in his “Jellyfishes” above). His artwork is based on codes that are - according to him - a reference to “the animal part of human beings”. He thus tries to follow his instinct while painting. Larrieu also explains that the environmental dimension of his work is inspired by his ability to observe nature. 

L’artiste revendique ainsi une peinture instinctive qui s’appuie sur le langage primitif : une peinture qui s’appréhende quel que soit son propre bagage culturel. 

The artist declares he is an instinctive painter using the primitive language and creating an artwork that can speak to everybody, no matter his/her cultural background. 

Peinture d’une fresque monumentale en Chine : Jean-François Larrieu raconte son expérience

Pouvez-vous nous expliquer en quelques mots en quoi a consisté ce projet d’envergure pour le Centre de recherche en réhabilitation linguistique et auditive de Chine à Pékin ? 
Could you please explain us briefly this major project for the Center of auditive and linguistic reeducation of China? 

Jean-François Larrieu : Il y a des millions d’enfants malentendants en Chine. L’Etat chinois, pour ne pas les laisser pour compte et leur permettre de se développer, a lancé un immense programme de recherche et de soutien aux malentendants. Il y a ainsi un grand centre de rééducation à Pékin (et d’autres partout en Chine). C’est dans ce cadre que j’ai été sollicité. 
Mon travail pictural a été repéré lors qu’une exposition en Chine il y a 18 mois et on m’a proposé de développer ce projet de fresque murale : une peinture de 24m2 dans la partie scientifique du centre en pleine construction. L’idée était de créer in situ une œuvre qui reste sur le long terme et devienne un élément du quotidien des enfants. C’est un bâtiment immense dans lequel il y a aussi un école pour enfants malentendants, des chambres, et toute une aile dédiée à la rééducation auditive. Ce sont des caissons insonorisés pour la bonne conduite des examens d’audition. Cet environnement est cependant un peu froid et peut faire peur aux enfants. L’idée était de demander à un artiste de créer un environnement apaisant pour les enfants, avec un rapport à une dimension poétique par la vue. 

Jean-François Larrieu: There are a lot of partially deaf children in China. The government has launched a massive research program to support them. Centres have been developed for this purpose in Beijing (and other cities in China). This is the context of this artistic project. 
I have been contacted for this project after an exhibition of my paintings in China 18 months ago. The project consisted of the creation of a 24-square-meter fresco in the scientific section of the new building. The idea was to create an artwork that remains on the walls and becomes part of the children’s daily life. In this building, there will be a school for partially deaf children, rooms, and a full section dedicated to hearing rehabilitation with sound enclosures for the auditive examinations. This part of the building might be a bit cold and frightening for the children. The aim of this project was to create a more relaxing and poetic environment for them. 

Pourquoi avoir choisi ce thème océanique ? 
Why have you chosen to paint the Ocean?

Le thème de l’océan a été une demande, car la direction du Centre souhaitait que les enfants arrivent dans un endroit totalement immersif, avec des éléments qui leur parlent, qui soient proches de leur univers d’enfants. 
J’ai réalisé cette grande fresque avec des poissons, des méduses, des dauphins… ce qui trouve une vraie résonance avec mon travail actuel sur les fonds marins. J’ai également réalisé un grand tableau sur toile de 200 x 180 cm qui est en accord avec cette thématique. 
Dans cette peinture murale, on retrouve tout un cheminement aquatique, toute une histoire : d’un côté un banc de poissons, de l’autre des méduses qui nagent vers la surface… Cela permet de créer une continuité sur toutes les cloisons du couloir d’entrée où les enfants sont auscultés. La fresque les plonge dans un environnement porteur et serein. C’est l’esprit dans lequel j’ai travaillé. 

This was a request from the Centre. The directors wanted an immersive environment for the children and symbols close to their world. 
I have painted fishes, jellyfishes, dolphins… on this large fresco. This is indeed in line with my actual work on sea floors. I have also created a large acrylic painting (200 x 180 cm). 
On the fresco, one’s can follow a journey under the sea: here is a school of fish, there some jellyfishes swimming to the surface… The fresco creates a path in this section of the building where children’s hearing is being tested. They can dive into a very calm and positive environment. This is how I worked. 

Comment s’est passée la période de création au sein même du Centre ? 
How did the creative process go in the Centre?

Cette expérience a été très riche, et pleine de rebondissements ! 
Je ne connaissais pas les lieux. Ce n’est que lorsque je suis arrivé sur place que j’ai découvert la difficulté de peindre sur les plaques métalliques du Centre. Techniquement, c’est quelque chose de totalement différent des supports habituels, et il a fallu que j’adapte mon processus pictural. 
J’ai reçu l’aide de deux jeunes assistants chinois pour la préparation des fonds, le grattage, le ponçage… J’avais apporté mon matériel de France, dans deux énormes valises. Une sacrée aventure ! Il y a ensuite eu 10 jours de travail en continu pour réaliser la fresque. L’expérience s’est conclue par une inauguration avec les enfants, en présence de la presse. 

This experience has been very interesting and full of twists and turns! 
I didn’t know the location. It is only when I arrived in Beijing that I have discovered how hard it will be to paint on the metal walls of the building. This is technically much different than traditional material, and I had to adapt my pictorial process. 
I was helped by two young Chinese assistants for the preparation of the background, the scratching and sanding. I had brought my equipment from France, in two big suitcases. It was an adventure! Then, I worked 10 full days to paint the fresco. It ended with an inaugural event, with the children and the press. 

Comment s’est passée la rencontre avec les équipes du Centre et les enfants ? 
How did the meeting with the Centre staff and children go? 

J’ai reçu un accueil formidable, de la part de la direction du Centre, mais également du personnel, des familles, et des enfants qui m’ont offert des dessins, m’ont fait visiter les locaux…
Le projet se concentre sur le bien-être des enfants. C’est ce qui m’a motivé à l’accepter. Aller peindre in situ dans un centre comme celui-ci était une première pour moi. 

I have been warmly welcomed by all the stakeholders: the director of the Centre, the members of the staffs, families, children who offered me drawings and led me into the building for a visit… 
The project focuses on children’s well-being. This was also my motivation, although painting in situ in such an environment was new for me. 

Pourquoi le style Larrieu se prête-t-il particulièrement à ce genre de projets ? 
Why do you think your pictorial style is particularly adapted to this kind of projects?

Par son thème d’une part : l’océan, la mer et la thématique subaquatique sont une de mes principales sources d’inspiration. C’est un thème qui fonctionne bien pour les enfants malentendants. Sous l’eau, il n’y a aucun bruit mais c’est une beauté incroyable. 
D’autre part, car ma peinture est universelle dans le sens où elle se rapproche de l’art primitif. Elle utilise des codes et des clefs qui sont compréhensibles par tous. Il ne s’agit pas d’une peinture intellectuelle ou conceptuelle, mais bien d’une peinture poétique et instinctive qui parle à tous. 

First, because of the topic: the Ocean, life under the sea… are one of my main sources of inspiration. This theme works well for partially deaf children. Under the water, there is no sound but it is incredibly beautiful. 
Then, because I believe my painting is universal as it is close to primitive art. It uses codes and clues that everybody can understand. It is not intellectual or conceptual, but relies on poetry and instinct. 

Pouvez-vous nous expliquer votre relation avec la Chine ? 
Can you please tell us a bit more about your relation with China? 

J’ai un lien avec la Chine, mais surtout avec l’Asie de façon plus globale. Dès mes 26 ans, j’ai participé à des expositions au Japon. J’ai connu ensuite la Corée du Sud lorsque j’avais 30 ans. Ces expériences ont été mes premiers contacts avec l’Asie. Je pense que cela m’a énormément inspiré dans l’évolution de mon travail. 
Le contact avec la Chine date du début des années 2000. J’ai participé à un projet sur les Jeux Olympiques avec Opera Gallery en 2008. Mon travail a été exposé au Musée d’art contemporain de Shanghai, à Sichuan… J’ai fait plusieurs voyages en Chine, toujours très intéressants. C’était le début du grand boom de la Chine, j’avais ressenti quelque chose de très particulier et que cela allait devenir un changement mondial incroyable. 
Le rapport à l’Asie est celui qui m’intéresse vraiment. Les cultures asiatiques ont beaucoup de similitudes, dans le rapport qu’elles entretiennent avec la famille, avec les anciens, avec l’histoire. 

I have a link with China, and with Asia in general. I started to participate to exhibitions in Japan when I was 26. Then I discovered South Korea when I was 30. These experiences were my first contacts with Asia. I believe they were a deep inspiration for my work. 
My “relation” with Chine started in the 2000s. I have participated to a major project on the Olympic Games with Opera Gallery in 2008. My artwork was shown on several museums in Shanghai, Sichuan… I have travelled a lot in China, and it was always very interesting. It was just before the Chinese boom. The atmosphere was very particular. 
The Asian cultures really interest me, the relation with family, older people, history… 

Avez-vous d’autres projets “chinois” dans un futur proche ? 
Do you have other “Chinese” project in the near future? 

Absolument ! 
A la fin de l’été 2019, je participe à la 8ème biennale de Pékin au Musée national de Chine, aux côtés d’autres artistes internationaux. 
D’autres projets se profilent pour 2020 également. Et le nouveau centre de recherche en réhabilitation linguistique et auditive sera inauguré par l’Etat chinois, et notamment par Mme Peng Liyuan, épouse de Xi Jinping, président de la République populaire de Chine. 

Yes! 
At the end of the summer, I will participate in the 8th Beijing Biennial at the China National Museum, with several international artists. 
There is more to come in 2020 as well. And the new Centre of auditive and linguistic rehabilitation of China will be officially inaugurated by Mrs Peng Liyuan, the president’s wife. 

Jean-François Larrieu remet, en tant que Président de l’Association, les grands prix de la Fondation Taylor

Le 24 juin 2019 se tenait à Paris la remise des prix aux lauréats des concours et salons de l’Association des artistes peintres, sculpteurs, graveurs, architectes et dessinateurs, dite Fondation Taylor. Ce sont ainsi une cinquantaine d’artistes qui ont été récompensés pour leur travail par Jean-François Larrieu et tout le bureau de l’Association. 

The awards ceremony of the Society of painters, sculptors, engravers, architects and drawers (also known as Fondation Taylor) took place in Paris on June 24th. About fifty artists have been awarded for their work by Jean-François Larrieu on behalf of the Society. 

Pour Jean-François Larrieu, tout artiste se doit d’accompagner son travail de création d’un engagement sociétal et politique. C’est dans cette perspective qu’il a rejoint la Fondation Taylor. Il en assume la présidence depuis près de 10 ans et vient d’être confirmé dans ce rôle pour trois nouvelles années. 

For Jean-François Larrieu, every artist must feed his art with his/her political commitment in society. This is why he joined the Fondation Taylor as president of the Society almost 10 years ago. Ha has just been reelected for three more years. 

Créée en 1844 par le baron Taylor, cette association d’entraide développe la connaissance des arts et soutient les artistes, en organisant des expositions, et en attribuant des bourses et des prix de façon régulière. Cette mission philanthropique dans laquelle Jean-François Larrieu est engagé de façon très régulière, est pour lui essentielle dans une époque qui peine à soutenir la création contemporaine et voit ses artistes souffrir d’une précarité grandissante. 

“Je suis fier de m’investir au quotidien dans cette belle association. Plusieurs artistes m’ont personnellement aidé à mes débuts. Je leur en suis très reconnaissant et j’estime qu’il est de mon devoir de rendre la pareille à mes contemporains”, Jean-François Larrieu. 

Founded in 1844 by the baron Taylor, this society is based on mutual help between artists. It develops arts knowledge and supports artists by organizing exhibitions and awarding grants and prizes on a regular basis. This philanthropic mission is essential for Jean-François Larrieu, especially these days as the artists’ situation is more and more insecure. 

“I am proud to commit on a daily basis to this important cause with the Fondation Taylor. I am grateful towards the artists who helped me at the beginning of my career. I feel it is mu duty to be there for the next generation”, he explains. 

Les prix de la Fondation Taylor, au-delà de l’aide financière apportée (allant jusqu’à 20 000€ pour le Grand Prix Léon-Georges Baudry), sont une véritable reconnaissance pour les artistes. Ils permettent de mettre en avant l’appartenance des créateurs à une famille artistique, de leur manifester un soutien réel et de les encourager à poursuivre. Une démarche qui fait particulièrement sens pour Jean-François Larrieu. 

The prizes of the Fondation Taylor are a financial assistance for the artists (up to €20,000 for the Grand Prix Leon-Georges Baudry) and an important recognition. They highlight a feeling of belonging to an artistic group, and are an encouragement to pursue an artistic quest. Being part of this process means a lot for Jean-François Larrieu. 

Les salles d’exposition de la Fondation Taylor sont ouvertes en accès libre du mardi au samedi de 13h à 19h (sauf jours fériés), au 1 rue la Bruyère, 75009 Paris. 

The exhibitions of the Fondation Taylor are free and open to the public from Tuesday to Saturday (1pm to 7 pm). 1 rue la Bruyère, 75009 Paris. 

©photos : JM Lemaitre / Fondation Taylor

Jean-François Larrieu réalise une fresque monumentale pour les enfants malentendants en Chine

A la demande de l’Etat chinois, Jean-François Larrieu vient de réaliser une grande fresque de 24m2 au sein du Centre de recherche en réhabilitation linguistique et auditive de Chine à Pékin. Peinte in situ, l’œuvre plonge les enfants malentendants au cœur d’une expérience visuelle, pendant le processus d’examen de leur audition. 

Jean-François Larrieu has recently travelled to Beijing to create a large 24-square-meter fresco inside the Center of auditive and linguistic reeducation of China. He had been invited by the Chinese government. The monumental artwork is an invitation to a visual experience for the partially deaf children whom audition is being tested. 

image

La pièce centrale de la fresque représente la faune aquatique et sublime la richesse des fonds marins. En choisissant de représenter la vie sous-marine, l’artiste propose également une allégorie du silence dans lequel peuvent être plongés les enfants sourds. 

“En créant cette œuvre, j’ai souhaité que mes dauphins, mes méduses et mes poissons entourent les enfants et deviennent ainsi des compagnons de vie au quotidien. Apporter de la couleur et de la délicatesse dans leur environnement, c’est aussi véhiculer de la joie à ces enfants parfois isolés par leur handicap.” explique l’artiste. 

The centre piece of the fresco highlights the beauty of the ocean floor. With his choice to represent undersea life, the artist offers an allegory of silence in which deaf children can evolve. 

“With this artwork, I want my dolphins, my jellyfishes and my fishes to surround the children and become their comrades on a daily basis. The colours and delicacy of the artwork will bring joy in the life of these children isolated by their disability,” Jean-François Larrieu. 

image

Colorée et onirique, la peinture de Larrieu offre aux enfants une fenêtre vers le monde et un moyen de s’évader, de rêver et de voyager. Ce projet artistique multiculturel s’est accompagné d’une rencontre entre l’artiste et les enfants du Centre de recherche en réhabilitation linguistique et auditive de Pékin : l’occasion pour Jean-François Larrieu de partager sa passion de la peinture avec les enfants, de cultiver leur sensibilité artistique et de stimuler leur créativité. 

Larrieu’s painting is colourful and dreamlike and offers to the children a window towards the world and a way to escape and dream. This multicultural and artistic project was the opportunity to meet the children of the Centre of auditive and linguistic reeducation of China, and to share with them his passion for painting, to develop their sense of art and to stimulate their creativity. 

La fresque de Larrieu au Centre de recherche en réhabilitation linguistique et auditive de Chine sera inaugurée en 2020 par Mme Peng Liyuan, épouse de Xi Jinping, président de la république populaire de Chine. 

Larrieu’s fresco for the Centre of auditive and linguistic reeducation of China will be inaugurated in 2020 by Ms Peng Liyuan, President Xi Jinping’s wife. 

Older Posts

Custom Post Images

Stacks Image 2773

Jean-François Larrieu à la Biennale Internationale d’Art de Pékin

Jean-François Larrieu est l’invité de la 8ème Biennale Internationale d’Art de Pékin. Son “Arbre de Vie” de près de 2 mètres de haut est actuellement exposé au Musée national de Chine à Pékin. 

Jean-François Larrieu is invited by the 8th Beijing International Biennale Exhibition. His “Tree of Life” is currently exhibited at the National Museum of China in Beijing. 

Présent dans de nombreuses histoires et légendes, l’arbre de vie est un symbole intemporel. La religion, la philosophie, l’histoire, l’ésotérisme et de nombreuses cultures y font référence. Il renvoie à la connexion au monde, à l’attachement et à la famille, ainsi qu’à l’idée de renaissance. 

L’arbre de vie est un élément central du travail de Jean-François Larrieu. Pour l’artiste, il s’agit de l’origine ancestrale commune à tous les êtres vivants. C’est un symbole de puissance et de longévité. Dans ses arbres de vie, Larrieu rassemble l’humanité et la nature, à partir de toutes les particules du cosmos. Les arbres de Larrieu nous rattachent à ce que nous sommes. De par l’énergie qu’ils dégagent et leur complexité, ils sont la représentation absolue de la nature. Cette nature aujourd’hui en danger qu’il est de notre devoir de préserver. 

The tree of life is a timeless symbol in many legends and stories. We can find references of the tree of life in religion, philosophy, history, esotericism and several cultures. It refers to our connexion to the world, our link to our families, as well as the idea of rebirth. 

The tree of life is a central topic in Jean-François Larrieu’s artwork. For the artist it corresponds to the source shared by all human beings. It is a symbol of power and longevity. In his trees of life, Larrieu wants to reunite Humanity and Nature by gathering the particles of cosmos. Larrieu’s trees of life connect us to our roots. From their energy and complexity, they are the absolute representation of nature. The same nature that is today threatened and that we must protect. 

L’Arbre de Vie de Jean-François Larrieu, actuellement exposé à Pékin, résonne avec le thème de cette Biennale 2019 qui promeut “un monde coloré et un avenir commun”. 

Larrieu’s Tree of Life, currently exhibited in Beijing, perfectly matches the theme of the Biennale 2019 edition: A Colourful World and a Shared Future. 

Une peinture universelle et compréhensible par tous

“Ma peinture est universelle car elle se rapproche de l’art primitif et repose sur un langage qui ne nécessite pas de grille de lecture” affirme Jean-François Larrieu. 

“My painting is universal because it is close to primitive art. No code or clue is necessary to understand it” states Jean-François Larrieu. 

L’art “primitif” ou art “premier” désigne les objets d’art des sociétés traditionnelles et des cultures reposant sur la tradition orale. Bien que controversé car associé au colonialisme, ce terme désigne par extension l’art traditionnel des cultures non-occidentales : l’art africain traditionnel, l’art d’Océanie traditionnel, les arts asiatiques, les arts précolombiens…

Primitive art, or ethnographic art, refers to art objects in traditional societies based on oral transmission. Although it is controversial because of its links to colonialism, the term refers more broadly to traditional art of non-occidental cultures: traditional African art, traditional Oceanian art, Asian arts, pre-Columbian arts… 

Contrairement à d’autres formes artistiques plus conceptuelles, les œuvres d’art primitif - ou utilisant le même langage artistique - sont compréhensibles par tous car elles ne font pas appel à un code sociétal ou culturel. Pour Jean-François Larrieu, c’est parce qu’elles sont constituées des éléments qui construisent la vie qu’elles touchent au plus profond de l’être. Qu’il soit originaire d’Océanie ou d’Afrique, l’art primitif repose en effet toujours sur des formes géométriques simplifiées et des éléments qui survivent aux cultures du moment. C’est ce qui le rend intemporel et lui permet de rester intelligible par tous. 
Prenons l’exemple de Pablo Picasso et de son célèbre tableau “Les Demoiselles d’Avignon”. Pourquoi cette œuvre parle-t-elle tant à tous ? Tout simplement parce que Picasso a absorbé le langage primitif. Les formes sont simplifiées et il n’est plus question de rester strictement fidèle à la réalité des sujets et des perspectives. 

Unlike more conceptual artistic forms, primitive artworks - or artworks using the primitive language - can be easily understood as they do not require any frame of reference, may it be societal or cultural. According to Jean-François Larrieu, primitive art touches the soul because it is made of elements that are composing Life. May it be from Oceania or Africa, it always relies on simplified geometric forms that cross the ages. This is why it is timeless and easy to understand.
Let’s take an example: the artwork “Les Demoiselles d’Avignon” by Pablo Picasso. Why does this painting move so many people? Just because Picasso assimilated the primitive language. Forms are simplified and there is no desire to represent reality and perspectives. 

Dans son travail pictural, Larrieu combine des éléments géométriques abstraits les uns aux autres, pour donner vie à la représentation figurative d’un sujet (souvent en lien avec la nature, la faune et la flore - comme c’est le cas dans son œuvre “Les Méduses” ci-dessus). Son œuvre repose sur des codes qui s’appuient, selon les propos de l’artiste, “sur le côté animal de l’être humain”. Il cherche ainsi à créer en suivant son instinct. Larrieu explique que c’est également de cette écoute de la nature qu’est née la dimension écologique de son travail, et la prise de conscience qu’il souhaite générer dans ses toiles. 

In his pictorial work, Larrieu combines abstract and geometric elements to each others and gives life to a figurative representation of one particular subject (usually linked to nature, fauna or flora - as it is the case in his “Jellyfishes” above). His artwork is based on codes that are - according to him - a reference to “the animal part of human beings”. He thus tries to follow his instinct while painting. Larrieu also explains that the environmental dimension of his work is inspired by his ability to observe nature. 

L’artiste revendique ainsi une peinture instinctive qui s’appuie sur le langage primitif : une peinture qui s’appréhende quel que soit son propre bagage culturel. 

The artist declares he is an instinctive painter using the primitive language and creating an artwork that can speak to everybody, no matter his/her cultural background. 

Peinture d’une fresque monumentale en Chine : Jean-François Larrieu raconte son expérience

Pouvez-vous nous expliquer en quelques mots en quoi a consisté ce projet d’envergure pour le Centre de recherche en réhabilitation linguistique et auditive de Chine à Pékin ? 
Could you please explain us briefly this major project for the Center of auditive and linguistic reeducation of China? 

Jean-François Larrieu : Il y a des millions d’enfants malentendants en Chine. L’Etat chinois, pour ne pas les laisser pour compte et leur permettre de se développer, a lancé un immense programme de recherche et de soutien aux malentendants. Il y a ainsi un grand centre de rééducation à Pékin (et d’autres partout en Chine). C’est dans ce cadre que j’ai été sollicité. 
Mon travail pictural a été repéré lors qu’une exposition en Chine il y a 18 mois et on m’a proposé de développer ce projet de fresque murale : une peinture de 24m2 dans la partie scientifique du centre en pleine construction. L’idée était de créer in situ une œuvre qui reste sur le long terme et devienne un élément du quotidien des enfants. C’est un bâtiment immense dans lequel il y a aussi un école pour enfants malentendants, des chambres, et toute une aile dédiée à la rééducation auditive. Ce sont des caissons insonorisés pour la bonne conduite des examens d’audition. Cet environnement est cependant un peu froid et peut faire peur aux enfants. L’idée était de demander à un artiste de créer un environnement apaisant pour les enfants, avec un rapport à une dimension poétique par la vue. 

Jean-François Larrieu: There are a lot of partially deaf children in China. The government has launched a massive research program to support them. Centres have been developed for this purpose in Beijing (and other cities in China). This is the context of this artistic project. 
I have been contacted for this project after an exhibition of my paintings in China 18 months ago. The project consisted of the creation of a 24-square-meter fresco in the scientific section of the new building. The idea was to create an artwork that remains on the walls and becomes part of the children’s daily life. In this building, there will be a school for partially deaf children, rooms, and a full section dedicated to hearing rehabilitation with sound enclosures for the auditive examinations. This part of the building might be a bit cold and frightening for the children. The aim of this project was to create a more relaxing and poetic environment for them. 

Pourquoi avoir choisi ce thème océanique ? 
Why have you chosen to paint the Ocean?

Le thème de l’océan a été une demande, car la direction du Centre souhaitait que les enfants arrivent dans un endroit totalement immersif, avec des éléments qui leur parlent, qui soient proches de leur univers d’enfants. 
J’ai réalisé cette grande fresque avec des poissons, des méduses, des dauphins… ce qui trouve une vraie résonance avec mon travail actuel sur les fonds marins. J’ai également réalisé un grand tableau sur toile de 200 x 180 cm qui est en accord avec cette thématique. 
Dans cette peinture murale, on retrouve tout un cheminement aquatique, toute une histoire : d’un côté un banc de poissons, de l’autre des méduses qui nagent vers la surface… Cela permet de créer une continuité sur toutes les cloisons du couloir d’entrée où les enfants sont auscultés. La fresque les plonge dans un environnement porteur et serein. C’est l’esprit dans lequel j’ai travaillé. 

This was a request from the Centre. The directors wanted an immersive environment for the children and symbols close to their world. 
I have painted fishes, jellyfishes, dolphins… on this large fresco. This is indeed in line with my actual work on sea floors. I have also created a large acrylic painting (200 x 180 cm). 
On the fresco, one’s can follow a journey under the sea: here is a school of fish, there some jellyfishes swimming to the surface… The fresco creates a path in this section of the building where children’s hearing is being tested. They can dive into a very calm and positive environment. This is how I worked. 

Comment s’est passée la période de création au sein même du Centre ? 
How did the creative process go in the Centre?

Cette expérience a été très riche, et pleine de rebondissements ! 
Je ne connaissais pas les lieux. Ce n’est que lorsque je suis arrivé sur place que j’ai découvert la difficulté de peindre sur les plaques métalliques du Centre. Techniquement, c’est quelque chose de totalement différent des supports habituels, et il a fallu que j’adapte mon processus pictural. 
J’ai reçu l’aide de deux jeunes assistants chinois pour la préparation des fonds, le grattage, le ponçage… J’avais apporté mon matériel de France, dans deux énormes valises. Une sacrée aventure ! Il y a ensuite eu 10 jours de travail en continu pour réaliser la fresque. L’expérience s’est conclue par une inauguration avec les enfants, en présence de la presse. 

This experience has been very interesting and full of twists and turns! 
I didn’t know the location. It is only when I arrived in Beijing that I have discovered how hard it will be to paint on the metal walls of the building. This is technically much different than traditional material, and I had to adapt my pictorial process. 
I was helped by two young Chinese assistants for the preparation of the background, the scratching and sanding. I had brought my equipment from France, in two big suitcases. It was an adventure! Then, I worked 10 full days to paint the fresco. It ended with an inaugural event, with the children and the press. 

Comment s’est passée la rencontre avec les équipes du Centre et les enfants ? 
How did the meeting with the Centre staff and children go? 

J’ai reçu un accueil formidable, de la part de la direction du Centre, mais également du personnel, des familles, et des enfants qui m’ont offert des dessins, m’ont fait visiter les locaux…
Le projet se concentre sur le bien-être des enfants. C’est ce qui m’a motivé à l’accepter. Aller peindre in situ dans un centre comme celui-ci était une première pour moi. 

I have been warmly welcomed by all the stakeholders: the director of the Centre, the members of the staffs, families, children who offered me drawings and led me into the building for a visit… 
The project focuses on children’s well-being. This was also my motivation, although painting in situ in such an environment was new for me. 

Pourquoi le style Larrieu se prête-t-il particulièrement à ce genre de projets ? 
Why do you think your pictorial style is particularly adapted to this kind of projects?

Par son thème d’une part : l’océan, la mer et la thématique subaquatique sont une de mes principales sources d’inspiration. C’est un thème qui fonctionne bien pour les enfants malentendants. Sous l’eau, il n’y a aucun bruit mais c’est une beauté incroyable. 
D’autre part, car ma peinture est universelle dans le sens où elle se rapproche de l’art primitif. Elle utilise des codes et des clefs qui sont compréhensibles par tous. Il ne s’agit pas d’une peinture intellectuelle ou conceptuelle, mais bien d’une peinture poétique et instinctive qui parle à tous. 

First, because of the topic: the Ocean, life under the sea… are one of my main sources of inspiration. This theme works well for partially deaf children. Under the water, there is no sound but it is incredibly beautiful. 
Then, because I believe my painting is universal as it is close to primitive art. It uses codes and clues that everybody can understand. It is not intellectual or conceptual, but relies on poetry and instinct. 

Pouvez-vous nous expliquer votre relation avec la Chine ? 
Can you please tell us a bit more about your relation with China? 

J’ai un lien avec la Chine, mais surtout avec l’Asie de façon plus globale. Dès mes 26 ans, j’ai participé à des expositions au Japon. J’ai connu ensuite la Corée du Sud lorsque j’avais 30 ans. Ces expériences ont été mes premiers contacts avec l’Asie. Je pense que cela m’a énormément inspiré dans l’évolution de mon travail. 
Le contact avec la Chine date du début des années 2000. J’ai participé à un projet sur les Jeux Olympiques avec Opera Gallery en 2008. Mon travail a été exposé au Musée d’art contemporain de Shanghai, à Sichuan… J’ai fait plusieurs voyages en Chine, toujours très intéressants. C’était le début du grand boom de la Chine, j’avais ressenti quelque chose de très particulier et que cela allait devenir un changement mondial incroyable. 
Le rapport à l’Asie est celui qui m’intéresse vraiment. Les cultures asiatiques ont beaucoup de similitudes, dans le rapport qu’elles entretiennent avec la famille, avec les anciens, avec l’histoire. 

I have a link with China, and with Asia in general. I started to participate to exhibitions in Japan when I was 26. Then I discovered South Korea when I was 30. These experiences were my first contacts with Asia. I believe they were a deep inspiration for my work. 
My “relation” with Chine started in the 2000s. I have participated to a major project on the Olympic Games with Opera Gallery in 2008. My artwork was shown on several museums in Shanghai, Sichuan… I have travelled a lot in China, and it was always very interesting. It was just before the Chinese boom. The atmosphere was very particular. 
The Asian cultures really interest me, the relation with family, older people, history… 

Avez-vous d’autres projets “chinois” dans un futur proche ? 
Do you have other “Chinese” project in the near future? 

Absolument ! 
A la fin de l’été 2019, je participe à la 8ème biennale de Pékin au Musée national de Chine, aux côtés d’autres artistes internationaux. 
D’autres projets se profilent pour 2020 également. Et le nouveau centre de recherche en réhabilitation linguistique et auditive sera inauguré par l’Etat chinois, et notamment par Mme Peng Liyuan, épouse de Xi Jinping, président de la République populaire de Chine. 

Yes! 
At the end of the summer, I will participate in the 8th Beijing Biennial at the China National Museum, with several international artists. 
There is more to come in 2020 as well. And the new Centre of auditive and linguistic rehabilitation of China will be officially inaugurated by Mrs Peng Liyuan, the president’s wife. 

Jean-François Larrieu remet, en tant que Président de l’Association, les grands prix de la Fondation Taylor

Le 24 juin 2019 se tenait à Paris la remise des prix aux lauréats des concours et salons de l’Association des artistes peintres, sculpteurs, graveurs, architectes et dessinateurs, dite Fondation Taylor. Ce sont ainsi une cinquantaine d’artistes qui ont été récompensés pour leur travail par Jean-François Larrieu et tout le bureau de l’Association. 

The awards ceremony of the Society of painters, sculptors, engravers, architects and drawers (also known as Fondation Taylor) took place in Paris on June 24th. About fifty artists have been awarded for their work by Jean-François Larrieu on behalf of the Society. 

Pour Jean-François Larrieu, tout artiste se doit d’accompagner son travail de création d’un engagement sociétal et politique. C’est dans cette perspective qu’il a rejoint la Fondation Taylor. Il en assume la présidence depuis près de 10 ans et vient d’être confirmé dans ce rôle pour trois nouvelles années. 

For Jean-François Larrieu, every artist must feed his art with his/her political commitment in society. This is why he joined the Fondation Taylor as president of the Society almost 10 years ago. Ha has just been reelected for three more years. 

Créée en 1844 par le baron Taylor, cette association d’entraide développe la connaissance des arts et soutient les artistes, en organisant des expositions, et en attribuant des bourses et des prix de façon régulière. Cette mission philanthropique dans laquelle Jean-François Larrieu est engagé de façon très régulière, est pour lui essentielle dans une époque qui peine à soutenir la création contemporaine et voit ses artistes souffrir d’une précarité grandissante. 

“Je suis fier de m’investir au quotidien dans cette belle association. Plusieurs artistes m’ont personnellement aidé à mes débuts. Je leur en suis très reconnaissant et j’estime qu’il est de mon devoir de rendre la pareille à mes contemporains”, Jean-François Larrieu. 

Founded in 1844 by the baron Taylor, this society is based on mutual help between artists. It develops arts knowledge and supports artists by organizing exhibitions and awarding grants and prizes on a regular basis. This philanthropic mission is essential for Jean-François Larrieu, especially these days as the artists’ situation is more and more insecure. 

“I am proud to commit on a daily basis to this important cause with the Fondation Taylor. I am grateful towards the artists who helped me at the beginning of my career. I feel it is mu duty to be there for the next generation”, he explains. 

Les prix de la Fondation Taylor, au-delà de l’aide financière apportée (allant jusqu’à 20 000€ pour le Grand Prix Léon-Georges Baudry), sont une véritable reconnaissance pour les artistes. Ils permettent de mettre en avant l’appartenance des créateurs à une famille artistique, de leur manifester un soutien réel et de les encourager à poursuivre. Une démarche qui fait particulièrement sens pour Jean-François Larrieu. 

The prizes of the Fondation Taylor are a financial assistance for the artists (up to €20,000 for the Grand Prix Leon-Georges Baudry) and an important recognition. They highlight a feeling of belonging to an artistic group, and are an encouragement to pursue an artistic quest. Being part of this process means a lot for Jean-François Larrieu. 

Les salles d’exposition de la Fondation Taylor sont ouvertes en accès libre du mardi au samedi de 13h à 19h (sauf jours fériés), au 1 rue la Bruyère, 75009 Paris. 

The exhibitions of the Fondation Taylor are free and open to the public from Tuesday to Saturday (1pm to 7 pm). 1 rue la Bruyère, 75009 Paris. 

©photos : JM Lemaitre / Fondation Taylor

Jean-François Larrieu réalise une fresque monumentale pour les enfants malentendants en Chine

A la demande de l’Etat chinois, Jean-François Larrieu vient de réaliser une grande fresque de 24m2 au sein du Centre de recherche en réhabilitation linguistique et auditive de Chine à Pékin. Peinte in situ, l’œuvre plonge les enfants malentendants au cœur d’une expérience visuelle, pendant le processus d’examen de leur audition. 

Jean-François Larrieu has recently travelled to Beijing to create a large 24-square-meter fresco inside the Center of auditive and linguistic reeducation of China. He had been invited by the Chinese government. The monumental artwork is an invitation to a visual experience for the partially deaf children whom audition is being tested. 

image

La pièce centrale de la fresque représente la faune aquatique et sublime la richesse des fonds marins. En choisissant de représenter la vie sous-marine, l’artiste propose également une allégorie du silence dans lequel peuvent être plongés les enfants sourds. 

“En créant cette œuvre, j’ai souhaité que mes dauphins, mes méduses et mes poissons entourent les enfants et deviennent ainsi des compagnons de vie au quotidien. Apporter de la couleur et de la délicatesse dans leur environnement, c’est aussi véhiculer de la joie à ces enfants parfois isolés par leur handicap.” explique l’artiste. 

The centre piece of the fresco highlights the beauty of the ocean floor. With his choice to represent undersea life, the artist offers an allegory of silence in which deaf children can evolve. 

“With this artwork, I want my dolphins, my jellyfishes and my fishes to surround the children and become their comrades on a daily basis. The colours and delicacy of the artwork will bring joy in the life of these children isolated by their disability,” Jean-François Larrieu. 

image

Colorée et onirique, la peinture de Larrieu offre aux enfants une fenêtre vers le monde et un moyen de s’évader, de rêver et de voyager. Ce projet artistique multiculturel s’est accompagné d’une rencontre entre l’artiste et les enfants du Centre de recherche en réhabilitation linguistique et auditive de Pékin : l’occasion pour Jean-François Larrieu de partager sa passion de la peinture avec les enfants, de cultiver leur sensibilité artistique et de stimuler leur créativité. 

Larrieu’s painting is colourful and dreamlike and offers to the children a window towards the world and a way to escape and dream. This multicultural and artistic project was the opportunity to meet the children of the Centre of auditive and linguistic reeducation of China, and to share with them his passion for painting, to develop their sense of art and to stimulate their creativity. 

La fresque de Larrieu au Centre de recherche en réhabilitation linguistique et auditive de Chine sera inaugurée en 2020 par Mme Peng Liyuan, épouse de Xi Jinping, président de la république populaire de Chine. 

Larrieu’s fresco for the Centre of auditive and linguistic reeducation of China will be inaugurated in 2020 by Ms Peng Liyuan, President Xi Jinping’s wife. 

Older Posts

Custom Post Images

Stacks Image 2792